septembre

17 septembre au 31 octobre 2015 / Milan

HEPIA au Pavillon Suisse de l’Expo Milan 2015

HEPIA, en partenariat avec la Ville de Genève, participe à l'Expo universelle de Milan 2015 et vous invite à découvrir trois moments forts de cet événement majeur.

L’installation lessismore, réalisée par des étudiant-e-s en Architecture d’HEPIA durant l'Académie d’été 2014, avec comme objectif de réfléchir au thème de L'Expo Milan 2015, Nourrir la Planète, Energie pour la vie tout en dialoguant avec le Pavillon Suisse. L'installation lessismore se compose de deux éléments. Un mur-conteneur en makrolon et pet transparents dans lequel les visiteurs sont invités à déposer leur bouteille vide en cherchant les cases encore disponibles de la structure alvéolaire. Et un élément vertical constitué de lésènes, formées par des modules Skyflor®, dont la surface poreuse et brillante en céramique blanche, accueille des plantes aromatiques qui grimpent sur les tours du Pavillon Suisse. Cette installation est visible en permanence à l’extérieur des tours du Pavillon Suisse du 17 septembre au 31 octobre 2015.

L'exposition métabolisme culturel, réunissant les 40 projets des étudiant-e-s de l’Académie d’été, à découvrir virtuellement par les visiteurs, grâce au mur tactile développé par HEPIA, dans l’auditorium du pavillon Suisse, du 17 au 21 septembre et du 17 au 23 octobre 2015.

Et pour finir le 23 octobre, une journée dédiée à HEPIA, rythmée par des conférences, débats et animations, clôturera cette magnifique aventure.

Accédez au site, réalisé par des étudiant-e-s en Architecture, présentant l'implication d'HEPIA sur la Pavillon Suisse à l'Expo Milan 2015


 

Mercredi 30 septembre 2015 / 12h30 et 18h /
hepia Genève

Conférences: Les villes du futur

La Délégation Wallonie-Bruxelles organise en partenariat avec hepia, deux rencontres exceptionnelles avec trois grands architectes de Wallonie-Bruxelles qui  livreront leur vision des Villes de demain.

Ouverte au public, la journée commencera avec une première conférence à 12h30, où Luc Schuiten et Vincent Callebaut proposeront leurs regards sur les villes du futur. Elle reprendra à 18h00, avec Yves Weinand qui rejoindra Luc Schuiten et Vincent Callebaut pour aborder la question; Les Cités du futur, villes intelligentes?

A l'issue des présentations, qui se dérouleront dans l'aula d'hepia, la librairie Archigraphy organisera la dédicace et la vente de livres.

Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture objet de design, banalement mondiale. Cette manière de penser donne forme à une nouvelle architecture basée sur une vision poétique où l’invention et la relation avec la nature occupent une place prépondérante. Mais c’est surtout dans ses visions utopiques d’une architecture futuriste qu’il va donner toute la force de son expression créatrice et imaginative, par ses propositions de villes construites uniquement avec des matériaux vivants.  Pour définir ces nouveaux lieux de vie liés à une autre hiérarchie des valeurs, il crée le néologisme de l’ Archiborescence. www.vegetalcity.net

Vincent Callebaut est un architecte belge de renommée mondiale et ultra visionnaire par excellence, il est l'auteur du terme Archibiotic , contraction qui associe l'Architecture, bio, la vie, et tic (technologie de l’Information et de la communication). Il développe avec ses collaborateurs (architectes, paysagistes et biologistes) des communautés futuristes qui assument leur production d'énergie et d'alimentation. Avec ses fermes verticales, villes flottantes, navires aériens qui produisent leur énergie à partir d'algues, … Vincent Callebaut cherche des solutions réelles aux problèmes actuels comme la surpopulation et la crise écologique. http://vincent.callebaut.org/

Yves Weinand, architecte et ingénieur civil, est professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) où il dirige l’IBOIS, laboratoire de la construction en bois.  Innovante et transdisciplinaire, l’approche du laboratoire explore une utilisation contemporaine d’un matériau dont l’identité est à redéfinir. Coques nervurées, structures plissées ou tressées sont autant de démonstrations par l’architecte d’une utilisation noble et novatrice du matériau bois.  Il travaille actuellement sur la réalisation du  dôme du futur parlement vaudois à Lausanne. http://ibois.epfl.ch/

Source visuel: © Paris Smart City 2050 par Vincent Callebaut


 

Mercredi 30 septembre 2015 / 12h15 - durée: 25min
Salle B119

CinéCafé 26: Le Couvent de la Tourette

Architecte : Le Corbusier

Un film de Richard Copans / 25 minutes

« Construit entre 1953 et 1960 à Eveux, près de Lyon , le couvent de la Tourette est l’un des rares édifices religieux conçus par Le Corbusier. Une oeuvre de maturité qui frappe par sa force, sa richesse et sa complexité. » Richard Copans


 

Lundi 28 septembre / 18h à 19h30 / Lullier

« L’avenir vu du sol »


La filière Agronomie reçoit Madame Sarah Singla
Elle partagera son expérience du système de culture en semis direct.
Rotations, plantes de couverture et réduction ou suppression des phytosanitaires seront discutés.
Vous êtes cordialement invités à participer à la conférence qui se déroulera

lundi 28 septembre de 18h à 19h30.


Lieu : Grand Amphi du domaine de Lullier, Rte de Presinge 150, 1254 Jussy. Entrée libre.


Portrait

Ingénieure agronome et agricultrice passionnée, Sarah Singla a repris l’exploitation agricole familiale à Canet de Salars, dans l'Aveyron, en 2008. Sarah Singla est une adepte du semis direct sous couvert végétal, technique qui est pratiquée sur son domaine depuis 1980. Elle est aussi la fondatrice de Clé de sol, une association de vulgarisation des techniques de régénération du sol.


Le semis direct, selon elle
Le semis direct sous couvert est une technique culturale qui consiste à combiner le non travail du sol, la couverture végétale vivante et la diversité des espèces cultivées.
C’est un système qui demande d’adopter une autre façon de travailler et des repères différents de ce qui a été fait jusqu’à présent dans l’agriculture. La rotation des cultures est regardée de plus près, tout comme la diversité des couverts végétaux.
« En semis direct, on ne travaille pas moins, ce n’est pas plus compliqué qu’en système conventionnel avec travail du sol, c’est juste qu’on travaille différemment. On passe beaucoup de temps à observer le sol, les cultures, à se poser des questions et on se remet très souvent en question pour tenter de trouver de nouvelles solutions et continuer de progresser ».


 

Du 22 septembre au 2 octobre 2015 / pavillon Sicli - Genève

Quinzaine de l'urbanisme: Construire la ville en préservant nos sols

L’année internationale des sols nous donne une occasion unique de faire le point sur l’état de santé de nos sols et de nous rendre sensibles à la rareté des ressources enfouies sous nos pieds.
Aménagement du territoire, logement, transports, nature, agriculture, gouvernance du sous-sol, architecture, gestion des chantiers, énergie, eau, paysage ou archéologie – tous ces thèmes touchent de près à la question des sols.
L’exposition et les conférences qui l’accompagnent permettront à un large public, comme aux spécialistes, d’échanger leurs points de vue en adoptant plusieurs angles d’analyse. En qualité de partenaire de la Quinzaine de l'urbanisme , hepia vous invite à visiter l'exposition, mais aussi à profiter des différentes rencontres proposées dans le programme complet.

Programme complet

www.pavillonsicli.ch 


 

Du 21 septembre au 2 octobre 2015 / hepia Genève

Exposition: Formes & structures – photographies d'archives d'entreprises

Cette exposition met en scène le travail du photographe Luc Buscarlet qui a œuvré pour l'entreprise Zschokke de 1963 à 1997. Dès le 19ème siècle, les entreprises suisses ont photographié les prouesses des constructeurs et ingénieurs dans la maîtrise de leur art. Ces images, provenant des archives d’architecture de l’université de Genève, en sont un extrait. L'exposition propose aussi un regard sur le travail actuel du photographe.

Plus d'informations


 

17 & 18 septembre 2015 / dès 18h00 / hepia Genève

Conférence Littér(N)ature

La bibliothèque d’hepia, avec le concours de ses filières vertes, propose deux soirées autour d'un seul thème, la littérature de nature. Une magnifique occasion de voyager au cœur de la nature et de la littérature qui la raconte.

Le jeudi 17 septembre à 18h00, Jean-Louis Michelot, de l'Atelier géopoétique du Rhône, propose une découverte des écrivains de la nature et de leurs œuvres, à travers une conférence enrichie de temps de musique et de lecture. La soirée se poursuivra par un apéritif au rythme du groupe Padifolk. Et le vendredi 18 septembre à 18h30, Robert Perroulaz, professeur HES de la filière Architecture du paysage, vous guide pour une balade thématique à travers Genève sous l’angle de la nature en ville, avec comme point de départ le Jardin anglais. L'entrée est libre et ouverte au public pour chacune des soirées.

Le programme détaillé