juin

Juin 2010

 

Les noms des lauréats 2010 de la Bourse et du Prix cantonaux du développement durable ont été dévoilés aujourd'hui lors d'une cérémonie officielle organisée sur le site de l'entreprise Colas Suisse SA Genève.

Cette année, la filière agronomie de hepia a obtenu une mention pour la Bourse cantonale du développement durable. Cette distinction récompense un système d’épuration des effluents chargés en pesticides provenant des  exploitations agricoles ou des entreprises paysagères, à l’aide d’un mur végétalisé «Vertical Green – Biobed».

Pour limiter ces rejets nocifs, la filière agronomie a développé un système Biobed de seconde génération offrant une solution simple, efficace et économique, avec moins d’emprise au sol. Basé sur une technologie en cours de brevet, ce système fait appel à un mur vertical végétalisé, entièrement biodégradable, et ne nécessitant aucun entretien.

Pour en savoir plus :
communiqué de presse [pdf]  -  Biodeb [jpg]  -  prix [jpg]
www.ge.ch/agenda21  -  www.ge.ch/fao/2010/20100709.asp




29-30 juin 2010

L'épopée BioMobile se poursuit en Angleterre !

Un mois après notre participation à l'Educeco de Nogaro, nous voici repartis pour le Challenge Shell qui se déroulera à Rockingham en Angleterre.

Ces quelques semaines ont été mises à profit pour réparer les dégâts importants subits à Nogaro. Nous en avons aussi profité pour rigidifier, consolider quelques points faibles de la voiture.

La course de Rockingham se déroule sur un circuit dédié normalement aux courses de voitures. Il se présente sous la forme d'un grand trapèze avec des angles très arrondis. Il comporte une assez forte dénivellation. Mais contrairement au circuit de Nogaro où les virages sont brusques et les montées et descentes assez "raides", le circuit de Rockingham est tout en douceur. Il autorise donc des performances sensiblement supérieures à celles que l'on peut réaliser à Nogaro.

Compte-tenu de la tenue d'examens dans de nombreuses écoles à cette période, nous partons avec une équipe très allégée. C'est surtout sur le plan des pilotes que notre effectif est trop limité.

Mais nul doute que la ferveur de l'équipe et son engagement sauront suppléer à sa faiblesse numérique.

L'objectif restant toujours de parcourir 1000 Km avec un litre de bioessence ! A ce jour, notre meilleure performance est 840 Km.




Conférence publique jeudi 17 juin 2010 / 20:00 / hepia / aula

Dr Hervé PHILIPPE professeur titulaire en bio-informatique / faculté de médecine / Université de Montréal / Québec  

Philippe VILLARD journaliste / animateur

La triple crise économique, écologique et sociale, qui perdure maintenant depuis plus de trente ans, a généré dès 1971 le concept de développement durable. Il repose largement sur une foi dans le Progrès de la Science et de la Technologie.

Pourtant, à y regarder de plus près, les travaux scientifiques et leurs applications ont beau croître exponentiellement, les consommations de ressources et les pollutions continuent également leur ascension vertigineuse.

En outre, la production scientifique elle-même, loin d’être une activité intellectuelle «propre», contribue directement - et de plus en plus - à cette destruction.

Qui cherche quoi, pour qui, pour quoi, comment et à quel prix ?

Les enjeux de la recherche scientifique sont indissociables des défis dits «environnementaux» ; ses modalités ne le sont pas moins.

Entre «croissance verte» et «décroissance conviviale», entre «faire mieux avec moins » et «faire moins pour le mieux», quelle place donner à la recherche et quelles responsabilités accorder aux chercheurs ?

Avec la participation du réseau d’objection de croissance Genève, www.roc-ge

La conférence sera suivie d’un verre de l’amitié.

Retrouvez le texte ainsi que la présentation de cette conférence.




Retrouvez les photos, le texte et la présentation de cette passionnante conférence intitulée:

Apprendre à faire mieux avec moins (17 juin 2010)

Texte [pdf]  -  Présentation [ppt]


Lundi 14 juin 2010, devant l'aula, de 13h à 17h

aura lieu le traditionnel concours clôturant le projet découverte des étudiants de 1ère année en Technologies Industrielles. Cette année, il s'agissait de créer un engin autonome capable de déplacer des masses jusqu'à 1.5 kg sur une aire définie de 1 m x 0.5 m.

Pour la première fois cette année, deux groupes issus de filière TIC ont spontanément décidés de participer à ce projet. Au moins un groupe s'alignera pour le concours.

Vous êtes cordialement invité à venir assister à l'une ou l'autre manche, en fonction de vos disponibilités.

Au plaisir de vous voir nombreux.