AccueilProjetsConception de complications horlogères

Ce projet, mandaté par la manufacture Vacheron Constantin, porte sur la conception d’une planche additionnelle. La première étape consiste à faire une analyse de la concurrence. Il s’agit de voir de quelle manière sont intégrées les complications concernées par les autres fabricants d’horlogerie. Une recherche de brevets a également été effectuée, afin d’identifier les mécanismes protégés.
Après avoir sélectionné une solution technique pour chacune des fonctions, la planche additionnelle est d’abord modélisée sous forme de squelette, en 2 dimensions. Cette étape permet de placer les différents composants et de définir la forme de leurs zones fonctionnelles. Les pièces font ensuite l’objet d’une étude de séquences, qui consiste à représenter les positions caractéristiques de chaque élément, pour prédire le fonctionnement dynamique de la  planche.



Une première modélisation 3D est ensuite réalisée, qui a pour but principal de dessiner le contour des pièces. En les disposant sur la base du squelette 2D, il est possible de vérifier qu’il n’y a pas de problèmes d’interférence entre les composants.
La dernière étape de ce projet consiste à dimensionner les principaux ressorts du mécanisme. Pour chacun d’entre eux, il faut analyser les forces agissant sur la fonction étudiée. Plusieurs paramètres guident la construction du ressort : la consommation énergétique, qui est minimisée, les tolérances de fabrication, qui sont maximisées pour faciliter l’industrialisation, et la limite élastique du matériau du ressort, qu’il ne faut pas dépasser. Les ressorts doivent également prévenir une perte d’information en cas de choc (accélération jusqu'à 1000 g). Pour terminer, le modèle 3D est mis à jour.