AccueilProjetsPotentiel d’infiltration des eaux de chaussée

Cartographie du potentiel d'infiltration-épuration des eaux de chaussée par les bas-côtés des routes nationales Suisses.

Selon les instructions de l'OFEV (office fédéral de l’environnement) et de l’OFROU (office fédéral des routes), il est prioritaire d’infiltrer les eaux de chaussée dans les bas-côtés lorsque cette solution est fonctionnelle. Les conditions favorables ont été rédigées par le Pr. P. Boivin (groupe sols et substrats, inTNE) suite à différentes études.
L’OFROU nous a mandaté pour cartographier au niveau national cette aptitude. Dans un premier temps, nous avons développé une méthodologie pour cartographier les bas-côtés des routes nationales en fonction de leur potentiel d’infiltration, selon une méthode semi automatisée développée grâce aux systèmes d’information géographiques (SIG). Dans un deuxième temps, avec la collaboration de ZHAW (Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften) nous avons appliqué et validé la méthode développée sur l’ensemble du réseau des routes nationales.
La méthodologie est basée sur  4 critères :
- le type/la nature de la couverture du sol des bas-côtés.
- la forme tridimensionnelle du bas-côté et de la voie de circulation attenante
- la teneur en argile du sol des bas-côtés
- le type de zones de protection des eaux
Pour mener à bien le mandat, un partenariat entre l’inTNE (institut Terre-Nature-Environnement) et inPACT (institut du Paysage, d'Architecture, de la Construction et du Territoire) s’est mis en place. Il a permis de réunir des compétences en pédologie et en SIG.


 
Figure 1 : Exemple de représentation visuelle des résultats
Collaborateurs hepia impliqués dans le projet :
P. Boivin inTNE (pédologie) ; A. Dubois inPACT (SIG)
K. Gondret inTNE (pédologie et SIG)