Site Genève

Rue de la Prairie 4

CH-1202 Genève

hepia@hesge.ch

T. 41 (0)22 546 24 00
plan d'accès

 

News

01.07.16 15:52 Il y a: 301 jour(s)

Une sonde au service de la qualité de l’eau

Catégorie: Page projets, Ra&D

 

«Clean Water Monitoring» est un projet de développement d’une sonde de mesure multi-paramètres permettant de suivre en temps réel l’évolution de la qualité de l’eau potable.


Les Services Industriels de Genève (SIG) ont, entre autres missions, celle de maîtriser le fonctionnement du réseau et de suivre la qualité de l’eau distribuée. Ces actions sont déterminantes pour anticiper les anomalies techniques et sanitaires, planifier les investissements, optimiser l’énergie, gérer la maintenance, surveiller la qualité et les volumes d’eau potable produits et consommés.

En complément des mesures ponctuelles effectuées par leur laboratoire et des mesures en continu effectuées dans les stations de production, les SIG ont souhaité avoir une vision en temps réel de la qualité physico-chimique de l’eau par le déploiement sur le réseau de sondes d’analyse de la qualité de l’eau, dans le but d’optimiser l’exploitation du transport et de la distribution de l’eau potable.

Entre octobre 2014 et juin 2016, sous l’impulsion des SIG qui assurent le pilotage et la coordination du projet, HEPIA et Orbiwise SA (société genevoise spécialisée dans les systèmes de télécommunications pour l’Internet des Objets) ont développé une sonde qui n'existe pas encore sur le marché :

  • intégrant 6 capteurs de mesures essentielles de la qualité physico-chimique de l’eau (chlore résiduel, turbidité, pression, débit, conductivité, température)
  • compacte, robuste et de diamètre inférieur à 40 mm
  • implantée directement sur les conduites de réseau
  • autonome en énergie pendant un minimum de 6 mois
  • à maintenance minimale et à manipulation simple depuis un regard standard
  • à transmission des données mesurées via un réseau sans fil basse consommation (LoRaWan®) permettant au Centre de Conduite d’Eau Potable d’accéder à la connaissance en continu de la vie du réseau.


Ce projet a reçu le soutien financier de la SSIGE (Société Suisse de l'Industrie du Gaz et des Eaux), de l’OSAV (Office fédéral de la Sécurité alimentaire et des Affaires Vétérinaires) et d’inSTI (Institut des Sciences et Technologies Industrielles d’HEPIA).

Cette nouvelle solution innovante, conçue pour être évolutive et à coût accessible à tout distributeur d’eau quelle que soit sa taille, génère d’ores et déjà un engouement certain auprès d’autres régies des eaux suisses, et également à l’international. En effet, le projet a été retenu par l’IWA (International Water Association) pour être présenté en octobre 2016 lors du Congrès International de l’Eau à Brisbane (Australie).

En avril 2016, un prototype a vu le jour et est en cours de tests sur banc d’essai.

Dans le but d’obtenir un produit fini, le projet devrait s’orienter vers une 2ème étape visant à tester les sondes «prototypes» sur le réseau SIG avec un objectif à terme d’une dizaine de sondes installées sur le réseau genevois.

La stratégie à adopter quant au développement «industriel» de cette sonde n’a pas encore été définie.

 

Prototype de la sonde positionné dans une conduite.