Juin 2017La passerelle du savoir île de Sakatia - Nosy Be - Madagascar

La passerelle du savoir île de Sakatia - Nosy Be - Madagascar

Montage et ajustements du pont suspendu. © Mimine Magnin

Après 15 jours de travail l’ouvrage est prêt à être inauguré, plus qu’à finaliser les aménagements extérieurs. © Mimine Magnin

 

Le décor : une île de 3 km2, sans route, accessible que par bateaux, 400 habitants, un village et une école fondée par l’association genevoise pour l’école Primaire de Sakatia (A.P.E.P.S.). Entre les deux, une rivière que l’on peut passer à gué 10 mois par an et qui sort de ses gonds en période de pluie. Pour la sécurité des enfants, l’idée de construire un pont loin de tout fait son chemin. 13 scouts suisses et autant de Malgaches se sont donnés comme défi de le réaliser. Fallait-il encore le concevoir, raison pour laquelle la filière Génie civil d’HEPIA a mis ses connaissances à disposition.

Les choix : un pont est un ouvrage technique qui nécessite des détails parfois compliqués. Tout a donc commencé par la simplification à l’extrême de ce qui est complexe, tout en garantissant la sécurité.
Pour ce faire, les enseignants spécialisés de la filière ont joué le jeu en mettant leurs compétences au profit de ce projet.
Dès la conception, l’utilisation des ressources locales a été le maître mot. La solution finale, un pont suspendu, variante validée par Toni Ruttimann, l’homme aux 700 ponts. En détail : une largeur de passage de 80 cm pour éviter que les zébus ne l’empruntent, des fondations dessinées pour minimiser les m3 de béton et profiter du poids de la terre de remblayage, les mâts et pièces principales en bois dur local, un principe de montage simple et tous les éléments composant l’ouvrage transportables à dos d’homme.

Le chantier : il ne suffit pas de concevoir, il faut réaliser et entre ce qui est planifié et ce que l’on peut espérer trouver sur place, il peut y avoir une large différence, raison pour laquelle un civiliste (Frédéric Monney, ing. civil EPFL - Bsh GC-2011 HEPIA) a pris l’avion afin de superviser sur place la partie technique de la conception finale et du montage, en collaboration avec M. Rasamy, architecte malgache.
 
Nous avons tous appris que construire simple c’est possible, mais ce n’est pas si simple.
à refaire absolument !
Un projet irréalisable sans Jakob AG, DHL, T ingénierie SA, les apprentis de l’école du Métal Sàrl de Bulle et HEPIA.

Pierre-André Dupraz
Professeur HES
Responsable de la filière Génie civil