Mars 2018Une invention suisse : une soufflerie pour drones

Une invention suisse : une soufflerie pour drones

Test d’un vol de drone dans la soufflerie à Caltech. © WindShape / Flavio Noca

 

La Suisse, berceau de la mécanique des fluides, avec ses Bernoulli et ses Euler, un lieu presque obligatoire pour y écrire une nouvelle page d’histoire en aérodynamique.


Caltech*, temple de la science et de la technologie. L’année 2017, un bon millésime pour cette institution : deux prix Nobel pour la découverte des ondes gravitationnelles d’Einstein, 40 ans dans l’espace pour la sonde Voyager 1. Son président, dans son message de fin d’année, préfère cependant célébrer l’avenir. Une invention suisse a en effet vu le jour dans ses murs : WindShaper 1, une soufflerie pour drones destinée à révolutionner l’espace aérien du XXIème siècle, de la même manière que la soufflerie de Caltech des années 1920 a permis aux DC-3 de conquérir les cieux. « It is in many ways the wind tunnel of the 2020s ».


Tout a commencé en 2015. Je suis à la recherche d’un poste d’assistant. Je contacte Flavio Noca, professeur d’aérodynamique à HEPIA, ancien ingénieur à la NASA. Il me propose de développer un prototype de soufflerie pour drones, concept qu’il a imaginé sur une plage en Sardaigne, en observant les mouettes. Car les drones sont plus comme des oiseaux que des avions : ils sont facilement secoués par des turbulences et volent de façon erratique. Les souffleries traditionnelles sont pour le vol paisible des grands aéronefs. Pour des drones, il faut des rafales, du cisaillement. L’idée est d’utiliser des milliers de petits ventilateurs, des pixels de vents, pouvant être activés indépendamment les uns des autres, comme sur un écran TV. En quelques semaines, je produis un premier prototype fonctionnel. Entretemps, Flavio rencontre son ancien chef de thèse, le Prof. Mory Gharib, qui cherche des idées pour son nouveau Center for Autonomous Sytems & Technologies à Caltech. La soufflerie devient instantanément la pièce maîtresse du centre. Flavio et moi ruminons l’idée d’une entreprise. Nous discutons de nos ambitions dans la vie. Ce n’est pas l’argent. C’est de vivre de belles aventures. J’imagine le nom de l’entreprise : WindShape, les façonneurs de vent.


Mi-2016, l’équipe se complète d’ingénieurs HES : Luca BardazziI, Sergio Marquez, et Albéric Gros, un nid de savoir-faire. La suite, nous la connaissons.


La technologie a séduit depuis tous les fabricants de drones mais également les législateurs : la soufflerie servira désormais à certifier ces objets volants avant de les faire devenir nos compagnons au quotidien.

Guillaume Catry
Co-fondateur et directeur de WindShape

 


*California Institute of Technology