Octobre 2013TOSA : un défi pour hepia !

TOSA : un défi pour hepia !

Promouvoir une technologie révolutionnaire au moyen d’une architecture représentative exceptionnelle, voilà le défi lancé à hepia en mai 2012 par le groupement TOSA (www.tosa2013.com) dont l’objectif consiste à développer et à rendre opérationnel le tout premier bus 100% électrique se rechargeant aux arrêts.
Et hepia l’a relevé: six avant-projets de potences et d’arrêts bus pour la ligne test située entre l’aéroport de Cointrin et Palexpo ont été proposés, en associant des étudiant-e-s de 3ème année Architecture et Architecture du paysage.
Durant la phase de développement, d’innombrables tests et modifications ont été effectués pour assurer la faisabilité du projet, en particulier pour limiter le poids de la potence, sachant que la dalle devant l’accueillir ne supporterait pas de grandes charges et aucun ancrage. L’utilisation d’un béton de dernière génération dit BFUP
de la société HOLCIM, a permis d’alléger la structure par un facteur « trois » en regard d’une exécution conventionnelle.
L’exécution des potences en une seule coulée depuis le sommet (4,30m) a représenté un vrai challenge pour tous, mais plus spécifiquement pour l’entreprise Prelco SA, en raison de la géométrie complexe du coffrage et des pressions importantes exercées par le BFUP sur ce dernier au moulage.
Inauguré et mis en service le 26 mai 2013, le public pourra découvrir ce bus d’avant-garde durant le 84ème salon international de l’automobile. Une bonne occasion pour vous de tester ce mode de transport performant et de voir ses composants architecturaux et constructifs novateurs.

Claude Zuber, Professeur HES
Bernd Domer, Professeur HES
Michel Noverraz, Chargé de cours HES