Compétences-clé de l’inTNE

Trois compétences–clés globales, caractérisent l’inTNE :

  • Diagnostic et monitoring de la biodiversité
  • Gestion, conservation et restauration des écosystèmes naturels et aménagés, des agroécosystèmes, des bassins versants et des écopaysages
  • Promotion de la durabilité de l’utilisation des ressources naturelles et des systèmes de production


A ces 3 compétences viennent s’ajouter des compétences plus spécifiques, liées aux chercheurs (et à leurs équipes) :

  • Conservation et gestion du sol (P. Boivin)

  • Préservation de la qualité physique, chimique et biologique des eaux de surface et souterraines  (J.-F. Rubin, F. Cattaneo, B. Oertli, Z. Vecsernyés, P. Boivin)
  • Conservation de la biodiversité, et tout particulièrement : biodiversité aquatique (J.-F. Rubin, F. Cattaneo, B. Oertli), flore (P. Prunier) et faune (C. Fischer, Y. Hauser)
  • Application et développement des outils de la génétique pour la gestion de l’environnement (F. Lefort)
  • Biotechnologie végétale (conservation et protection, durabilité de ressources naturelles) ( F. Lefort, V. Gigon)
  • Utilisation de l’écologie végétale appliquée pour l’aménagement et la conservation (P.-A. Frossard, P. Prunier)
  • Utilisation des technologies horticoles pour l’environnement naturel et construit : verdissement, épuration, régulation thermique et phonique, loisirs (P. Boivin)
  • Développement de la protection des plantes (lutte biologique) dans le cadre des productions vivrières ( F. Lefort, V. Gigon)
  • Promotion des approches transdisciplinaires pour la conservation des milieux et des espèces (Y. Francey, Y. Hausser)
  • Valorisation des services des écosystèmes (P.-A. Frossard, Y. Hausser, C. Fischer)
  • Ecologie et agriculture urbaine, biodiversité de l'entomofaune agricole et urbaine, interactions plantes-insectes (S. Rochefort)