Ra&D et prestationsInstitut inTNEEquipesLabo agro écol. syst. horticoles

Laboratoire agro écologie et systèmes horticoles (LASH)

Professeur-e-s

Chargé-e-s d'enseignement

Adjoint-e-s scientifiques

Assistant-e-s de recherche et HES

Sophie Rochefort (resp. du groupe)

Vincent Gigon

Ewa Renaud

Charlène Heiniger

Gaël Pétremand

Gaëlle Renaudineau

 

Le laboratoire axe ses activités de recherche autour des thèmes suivants :

  • La biodiversité entomologique en horticulture et en milieu urbain
  • La lutte biologique contre les ravageurs à l’aide d’auxiliaires
  • Les relations plantes-insectes
  • L’agriculture urbaine et les infrastructures vertes
  • Les systèmes de production horticole durables

Ces thèmes de recherche permettent de répondre à plusieurs enjeux sociétaux, environnementaux et économiques, et de collaborer avec des entreprises privées, des communes, des villes ainsi que des cantons.

La biodiversité entomologique en horticulture et en milieu urbain
L’entomofaune bénéfique joue un rôle crucial dans la régulation des populations de ravageurs dans les systèmes horticoles mais aussi dans le fonctionnement des écosystèmes.  En effet, plusieurs arthropodes contribuent par exemple à la décomposition de la matière organique et à la pollinisation des cultures.  Comment favoriser cette entomofaune afin qu’elle joue pleinement ses rôles ?  Quelle est la véritable contribution de cette diversité dans les écosystèmes horticoles mais également urbains ?  Quels sont les impacts des méthodes de gestion des cultures ou des changements climatiques sur cette diversité entomologique ?  Ces questions sont autant de défis, auxquels notre laboratoire tente de répondre à travers différents projets.

La lutte biologique contre les ravageurs à l’aide d’auxiliaires
L’utilisation d’auxiliaires afin de combattre les ravageurs des cultures est de plus en plus une pratique qu’adoptent les horticulteurs.  Toutefois, plusieurs questions demeurent notamment sur les interactions des différents auxiliaires entre eux, sur l’effet des pratiques de cultures sur ces derniers ainsi que sur l’efficacité de ces auxiliaires sur de nouveaux ravageurs.  Notre laboratoire vise à développer des méthodes afin de maximiser ce type de lutte dans les cultures horticoles mais aussi afin de mieux comprendre les multiples interactions, qui existent entre les ravageurs et les auxiliaires.

Les relations plantes-insectes
Les insectes ont développé des relations parfois très étroites avec les plantes.  Les herbivores ont co-évolué avec leur plante hôte leur permettant généralement d’outrepasser le système de défense des plantes.  Les plantes, quant à elles, peuvent également engendrer des processus divers afin d’activer plus efficacement leurs réactions de défenses et attirer les ennemis naturels.  Les pollinisateurs sont un autre exemple de l’étroite relation qui existe entre les plantes et les insectes.  En effet, la survie de 70 à 80% des plantes dépend des insectes pollinisateurs.  Les travaux tenteront de répondre aux questions suivantes : Comment tirer profit de ces relations afin d’optimiser la gestion des cultures ?  Quelles plantes utiliser afin d’attirer certains insectes bénéfiques près des cultures ?  Comment promouvoir le système de défense naturel des plantes contre les herbivores ?

L’agriculture urbaine et les infrastructures vertes
Depuis une quinzaine d’année, l’agriculture urbaine et les infrastructures vertes prennent de plus en plus d’importance dans les villes occidentales.  L’agriculture urbaine répond à un désir des citadins de renouer avec la nature, et d’avoir accès à des produits locaux, de proximité.  Différentes formes d’agriculture urbaines existent telles que des fermes urbaines, de la culture sur toits, des jardins communautaires et familiaux, etc.  Concernant les infrastructures vertes, il existe également une forte volonté d’intégrer davantage de végétaux en ville sous forme de toits ou de murs végétalisés. Les fonctions de ces infrastructures sont multiples, notamment au niveau de l’amélioration de la qualité de l’air, de la réduction du phénomène d’îlots de chaleur et de la promotion de la biodiversité.  Plusieurs études ont démontré le potentiel de l’agriculture urbaine et des infrastructures vertes tant au niveau environnemental qu’économique, mais plusieurs questions demeurent : Quelles sont les types de cultures ou de plantes présentant le plus fort potentiel en milieu urbain?  Quelles sont la qualité et l’innocuité de ces produits cultivés en milieu fortement urbanisé ?  Quelles sont les techniques novatrices de production ?  Comment arriver à produire biologiquement dans ce contexte ?  Etc.  Outre cette thématique, toutes les questions en lien avec l’agriculture de proximité et les retombées sociales de ce type d’agriculture sont également des questions auxquelles notre laboratoire s’intéresse.

Les systèmes de production horticoles durables
Depuis de nombreuses années l’horticulture qu’elle soit vivrière (arboriculture fruitière et maraichage) ou ornementale permet d’approvisionner les consommateurs en produits frais et de qualité. Elle s’inscrit dans la durabilité. Pour assurer la pérennité des exploitations et de l’approvisionnement, cette production nécessite le maintien de la fertilité du sol ainsi qu’une gestion technique et économique précise des systèmes de production tout en garantissant la protection de l’environnement. La recherche de nouvelles technologies ainsi que la définition et l’expérimentation de nouveaux itinéraires techniques au sein de notre laboratoire devront permettre de répondre à la demande des producteurs tout en respectant les exigences sociétales et environnementales.

Fiches thématiques sur les ravageurs

Ces fiches thématiques sont à destination du public et des professionnels de la branche horticole. Elles décrivent des ravageurs présents dans la région genevoise ou présentant un risque d'introduction.